Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans le cadre du référé suspension déposé par plusieurs associations, le tribunal administratif vient de rendre sa décision en suspendant l'arrêté de DUP.

Il fonde sa décision sur les deux motifs suivants :
> non autorisation d’une extension non limitée de l’urbanisation.

> absence d’utilité publique de l’opération.

C'est une victoire importante pour les opposants et un désaveu sévère pour les promoteurs du projet, Mrs Rigaut et Accoyer, ainsi que pour l’ancien préfet Leclerc signataire des arrêtés.

Cette décision a pour effet de bloquer le projet et d'empêcher les expropriations des habitants encore sur le secteur. Le tribunal appuie son jugement sur le fait qu'en "l'état actuel de l'instruction", "il existe un doute sérieux quant à la légalité des arrêtés attaqués".

Il faudra maintenant attendre que la justice se prononce sur le fond. C’est ce que nous demandons depuis le début et c’est ce qui a toujours été refusé par les promoteurs du projet et par l’ancien préfet Leclerc. Sans doute craignaient-ils la réponse des juges ... Ils vont désormais l’avoir.

Pour accéder aux commentaires, appuyer sur la touche fonction "F5".

Commenter cet article

Proisy Gérard 08/12/2016 10:47

Il n' y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre! Comment B. Accoyer peut-il affirmer qu'ils sont "victimes d'un acharnement juridique"?
Depuis plus de 4 ans nous avons toujours dit et affirmé que le principe "d'extension limitée de l'urbanisation" devait être appliqué à la presqu'île. Plus le temps passe, plus les décisions de justice valident ce point crucial.
"L'acharnement" provient de l'obstination des promoteurs du projet à "jouer les autruches"...à continuer avec faire "comme si de rien n'était", en engageant des dépenses et des actions, y compris sur le plan judiciaire qui illustrent bien le "gaspillage" de l'argent public.
A qui la faute? A ceux qui s'obstinent à refuser de voir la réalité en face. Il est croustillant qu'ils cherchent désespérément à se faire passer pour des "victimes" alors que ce sont eux qui sont "coupables" d'avoir conçu et conduit ce projet en dépit du bon sens.
Iront-ils un jour jusqu'à nous accuser d'être les "responsables" de leur avoir fait dépenser de l'argent pour rien....ce n'est pa
Après les JO, le centre de congrès.....en affirmant en plus que tout ça est conçu dans "la concertation". Jusqu'où iront-ils? Cet soif du pouvoir finira par les perdre: restons calmes et déterminés.

PATRIOTE 02/12/2016 07:49

Le "denier de Judas" à Nice n'aura pas servi à grand chose...
Bravo à l'association et surtout MERCI !